jeudi 20 avril 2017

[Batman Miniature Game] J'aime pas les clowns


J'ai peint avec beaucoup de difficulté Black Canary (j'ai aussi eu du mal à la monter et à trouver la bonne position de la tête sur le corps). Je ne suis pas du tout content du résultat mais cela ne m’empêchera de la jouer.


dimanche 2 avril 2017

[Relicblade] Décryptage des règles de campagne


Le Seeker's Handbook, outre une version amendée des règles, propose un système de campagne que je vais m'efforcer de décrypter (en réalité, elles sont simples et faciles d'accès mais cela me permet de faire un article).


Wonders and Horrors - Adventure Campaign Rules

Le système de campagne s'articule autour d'une suite de quêtes dangereuses qui vont amener les joueurs à développer les talents de leur bande.

1. Enter the Seeker
Le joueur représente un Seeker, un être trans-dimensionnel qui façonne le destin pour  conquérir ou détruire le monde. Chaque Seeker suit la Voie du Défenseur qui cherche la rédemption pour le monde ou la Voie de l'Adversaire qui aspire à dominer ou détruire le monde.

2. Établir une base
Le Seeker a établit une base d'opérations et attire des personnages qui deviennent ses disciples. Au début de la campagne, il dispose de 50 points d'Influence pour créer sa bande de personnages. Ces derniers doivent suivre le même alignement que le Seeker (la notion d'alignement est définie par la couleur des cartes de profil).


Pour améliorer les capacités des personnages que le Seeker a réussit à attirer, il doit recruter des spécialistes. Ils sont de 5 types : le forgeron pour forger des armes, le scribe pour écrire des parchemins de sorts, le chimiste pour créer des potions, l'artisan pour fabriquer des objets et armures et le maître d'armes pour apprendre des tactiques. Il existe trois niveaux de compétence pour les spécialistes : novice, expert et maître qui augmente le coût pour les recruter. 

Le Seeker aura besoin d'or pour créer des améliorations pour ses troupes fournit par les spécialistes et il devra gagner des points d'Influence pour accroître le nombre de ses disciples.

Le Seeker peut garder en réserve des points d'Influence car durant l'aventure il peut en dépenser pour accomplir une action qui permet de changer la Trame du Destin (attention, c'est très coûteux : entre 5 et 15 points).



3. Les aventures
Chaque aventure est établie en suivant un certain nombre d'étapes :
  1. Déterminer le Niveau de menace : nombre de points d'Influence de la bande. Le niveau standard est de 100 points mais pour la première aventure de la campagne, le niveau de menace est de 50 points. Les points d'amélioration ne sont pas comptabilisés dans le niveau de menace en revanche, le joueur avec la plus petite valeur en amélioration reçoit la différence en points de Destin pour Changer la Trame du Destin durant l'aventure. 
  2. Choisir le Scénario parmi les six scénarios proposés ou le tirer au hasard
  3. Choisir l'environnement de l'aventure entre les Ruines Cyclopéennes, les Terres Arides, la Forêt Féerique ou les Sombres Donjons. Chaque environnement génère ses propres dangers ou événements et on tire 1D6 sur la table de dangers de chaque environnement par tranche de 50 points de Menace.
  4. Une fois les étapes précédentes effectuées, les joueurs mettent en place le terrain, détermine l'initiative et déploie leur bande et éventuellement des créatures monstrueuses. Les Seekers jouent jusqu'à ce que les conditions de victoire soient atteints.
4. Résoudre les effets d'après-partie
A la fin de l'aventure, les personnages rejoignent leur base. 

Préjudices. Pour chaque personnage éliminé lors de l'aventure, on effectue un jet sur la table des préjudices pour connaitre son sort définitif (mort, blessure, équipement perdu, sauf, ou miracle). Il est possible de dépenser des points d'Influence pour changer la Trame du Destin.

Influence. Le scénario indique combien le vainqueur (et parfois le perdant) a obtenu de points d'Influence. De plus pour chaque adversaire ou montre éliminé durant la partie, les Seekers gagnent 5 points d'Influence. Vous pouvez dépenser des points d'Influence pour recruter de nouveaux disciples ou spécialistes (ou augmenter le niveau de compétence de ces derniers).

Trésor. Les joueurs peuvent avoir récupéré des trésors grâce au scénarios, à l'environnement ou en les prenant aux créatures. Dépenser de l'or permet d'obtenir des améliorations selon les spécialistes présents dans la base du Seeker.

Relique. Les reliques ramenées au camp peuvent être gardées mais cela coûte 10 points d'Influence. Il est possible de consumer une relique pour récupérer 15 points d'Influence et récupérer 2 pièces d'or. La carte de la relique est retirée de la campagne. Les reliques d'environnement sont spéciales et donnent de nouvelles possibilités de changer la Trame du Destin.

 5. Gagner la campagne
Les joueurs doivent déterminer à l'avance le nombre d'aventure que compose la campagne. Il est possible d'avoir une approche où les joueurs font les 6 scénarios dans l'ordre. A la fin, le Seeker avec le plus de points d'Influence, d'or ou de reliques remporte la campagne.

Il est possible de créer une campagne épique focalisée sur l’exploration et la chasse au trésor. Par exemple, le joueur qui collecte le premier les 4 reliques uniques à chaque environnement remporte la campagne. Une autre optique consiste à créer le domaine le plus puissant : chaque tranche de 50 points d'influence permet de gagner des points de victoire et les joueurs doivent obtenir un certain nombre de PV.

vendredi 31 mars 2017

[Batman Miniature Game] J'aime pas les clowns !


Avec Jason le Peintre nous avons finit d'explorer les règles de Batman Miniature Game lors de notre dernière partie sur la splendide table de Jason.


J'ai pu tester ma nouvelle bande, celle de l’Épouvantail toujours face au Joker et sa multitude de règles spéciales (et pénibles) et ses affreux clowns (j'aime pas les clowns car les clowns c'est le mal. J'ai eu du mal à constituer ma bande mais grâce aux conseils des joueurs vétérans du forum Arkham Central, j'ai réussi à bricoler quelque chose. 


Je vais devoir progresser encore et encore.








mardi 21 mars 2017

[Relicblade] Le Temple Maudit...enfin pas pour moi


 J'ai joué à Relicblade avec Jason le Peintre qui a eut l'honneur de tester l'un des scénarios proposés dans le nouveau guide de campagne. Le partie a été rapide  : mes orques ont balayé les héros (un druide, un prêtre, un rôdeur et son pet et un barbare). 


J'ai derrière moi quelques parties et cette expérience m'a été utile pour battre Jason qui est loin d'être manchot. De plus mon adversaire habituel, JMD a plusieurs reprises, m'a mis des taules lorsqu'il jouait ses orques.



samedi 11 mars 2017

[Batman Miniature Game] Utilités


Alors que Jason le Peintre assemble rue par rue une table de jeu époustouflante, je participe modestement avec quelques décors reconvertis et des objectifs et lampadaires.



jeudi 9 mars 2017

[Batman Miniature Game] Une branlée flash


 Deuxième partie de BMG et première défaite. Flash, Kid Flash, John Diggle et Huntress font face au Jason/Joker et sa bande et surtout à ses nombreuses règles spéciales qui m'ont immergé dans le chaos (avoir un tour en moins, prendre l'initiative sur les 2 premiers et donc forcément la laisser à l'ennemi pour les 3 autres, surclassé en nombre,  voir les jokeristes changer leur plan). 


Mon apothéose lors de la partie a été de voir Kid Flash rentrer dans un paradoxe et ... mourir, avalé par la Force Véloce. 


De plus, pour couronner le tout, j'ai commis au moins deux grosses erreurs que j'ai payé très cher.


Cette deuxième partie a confirmé l'excellence du jeu.

Et puis de toute façon c'est un vrai bonheur de jouer sur une telle table...



jeudi 23 février 2017

[Batman Miniature Game] Chasse aux décors et resoclage


Après avoir visionné les vidéos de +Bawon Samdi, je me suis mis à fouiller dans mes décors pour voir ce qui pourrait être adapté pour représenter la ville de Gotham, de Central City ou de Star(ling) City. J'en ai aussi profité pour resocler du Clix. 

Le plus dur restera à faire : monter et peindre la bande de l’Épouvantail et les quelques compléments que j'ai commandé.


Arrow affronte les Lascars
Bat-family

Les Speedsters sous l'oeil des Thanagariens
Quel est cet étrange phénomène ?

Les Pulp City pourraient avoir leur utilité



mercredi 22 février 2017

[Batman Miniature Game] Premier test

Depuis mon adolescence, je suis assez fan du genre Super-héros au travers de mes lectures comme Strange, Spécial Strange et autres titres. Dés que je le pouvais, je basculais dans l'univers DC. Je suis allé voir les films et surtout j'ai regardé les séries DC (Arrow, Flash, Legends of Tomorow). D'ailleurs mon intérêt pour le personnage de Green Arrow, de Flash et de leur teams respectives provoque l'hilarité de mes camarades de jeu. 

Côté jeu de rôle, j'ai pratiqué DC Heros de Mayfair Games, Superworlds et Villains and Vigilantes (un peu) et j'aimerai tenté Mutants & Masterminds. Côté jeu de figurines, à part Pulp City, rien ne m'avais jusqu'à présent emballé (et surtout pas les jeux Clix)

J'avais acheté Batman Miniature Game, un peu sur un coup de tête et je me languissais d'y jouer. Tel l’Épouvantail, j'ai manipulé l'esprit malléable de Jason le Peintre qui m'a emprunté les règles, les as lues, les as commandés ainsi que quelques figurines et m'a initié.

C'est donc avec Flash (un magnifique cadeau de Jason) et Hawkgirl que j'ai affronté le Joker et sa bande. Vous pourrez lire le message de Jason sur la partie, mais très franchement, malgré l'heure tardive je me suis amusé et surtout j'étais totalement immergé dans le jeu.

Les règles sont bien faites et au final, pas si compliquées que je le pensais (une fois que l'on s'est un peu préparé pour bien appréhender ses troupes) avec une mention spéciale pour la phase de Force Véloce originale mais dangereuse.

J'ai commandé quelques figurines et je vais resocler mes clix les plus adéquats. Belle découverte !

mercredi 15 février 2017

[Starfire] Retour aux souces

Est-ce un excès de nostalgie doucereuse ou une réelle lassitude des jeux modernes, mais j'ai eu envie de rejouer à d'anciens jeux qui dans mes souvenirs tiennent une place de choix.  J'ai donc racheté en pdf Starfire que j'ai beaucoup pratiqué dans le passé, notamment en campagne. Un ami m'avait fais découvert la première édition puis nous avions basculé dans la deuxième complété par le supplément de campagne (création de vaisseaux, exploration et gestion économique). J'avais lâché l'affaire avec les éditions suivantes que je trouvais trop compliquées.

Ce jeu de combat spatial est sans égal avec une activation par impulsion et surtout avec un profil de vaisseaux basé sur des lettres qui représentent les systèmes que l'on raye au fur et à mesure des dégâts. Le système pouvait sembler archaïque lorsque gardait ses œillères (et là je pense à un crétin de mon club de jeu).

J'ai donc rejoué (en mode solo), et...je me suis éclaté. Ce n'est donc simplement un sentiment de regret illusoire sur les plaisirs disparus des temps passés, mais la confirmation qu'à une époque, les jeux étaient moins sexy mais plus profonds. 

Pour autant, il faut reconnaître que la faisabilité d'un jeu en solo à Starfire est assez limité dès que l'on joue des flottes importantes.

jeudi 2 février 2017

[Dungeon Saga] Face à Mortibris (enfin pas encore)


La campagne initiée début 2016 avait tournée court car l'équilibre des scénarios nous avait semblé précaire et les règles du Compagnon avaient un goût de pas fini.

Grâce à  Jason le Peintre, je vais pouvoir retenter l'aventure avec trois autres compères (un voleur humain, un prêtre halfelin et un magicien sylphide) et cette fois-ci je serai joueur (une salamandre paladin).


Le premier scénario de la campagne "La quête du roi Nain" s'est soldé par un échec avec la mort de notre magicien (un grand classique) mais, nous les joueurs, on pense pouvoir y arriver. Une heure de campagne de perdue mais nous allons donc retenter l'aventure. Et puis ma salamandre qui n'a pas réussi à convaincre les clients du bordel local de stopper leur vie de débauche doit démontrer sa foi.

Concernant la défaite, j'ai ma part de responsabilité car convaincu que défoncer la dernière porte permettait de gagner le scénario, j'en ai fait du petit bois avec l'aide de Pyrolisa, ma déesse. Sauf que ce n'était pas la fin mais l'ouverture vers une salle pleine de zombies. Le Seigneur du Mal nous a berné mais n'est-ce pas là sa fonction première ...